L’ostéopathie est une discipline qui a été reconnue officiellement en 2002 par le ministère de la Santé française. Avant cette date, elle disposait d’une mauvaise réputation car, associée souvent aux pratiques des rebouteux et guérisseurs traditionnels. Mais qu’est-ce que c’est exactement ? Qui pratique l’ostéopathie ? Et où trouver une école d’ostéopathe ?

Ecole d’ostéopathe : un thérapeute manuel

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui se fonde sur la manipulation osseuse ou musculaire. Généralement, ce sont les médecins et les kinésithérapeutes qui pratiquent cette discipline médicale. Depuis sa reconnaissance officielle, les bacheliers peuvent désormais suivre une formation d’ostéopathie dans une école d’ostéopathe comme celle visible sur ce lien http://www.institutdauphine.com/.

L’ostéopathie cherche le bien-être du corps et soutient que, pour y parvenir, il faut passer par son appareil locomoteur. Celui-ci se compose des articulations, des muscles, des tendons, des nerfs et du squelette. Dans le cas où l’un de ces éléments ne marche pas correctement, l’unité fonctionnelle indissociable du corps humain sera perturbée.

Pour y remédier, le praticien, ayant suivi une formation approfondie dans une école d’ostéopathe reconnue, lèvera les blocages articulaires du corps. Il utilisera alors diverses techniques (torsion, élongation ou pression) pour régler les problèmes fonctionnels et les douleurs du corps humain. Il est à noter que l’ostéopathie est une pratique entièrement manuelle. Cela signifie qu’elle ne nécessite l’utilisation d’aucun outil spécifique.

Que peut-on soigner avec l’ostéopathie ?

Nombreuses sont les douleurs et problèmes du corps humain que l’ostéopathie solutionne, même des années avant sa reconnaissance officielle en 2002. Parmi eux, on peut citer les douleurs articulaires et costales, les traumatismes et douleurs musculaires, les maux au niveau de la colonne vertébrale, les migraines et les maux de tête ou encore les vertiges.

Lors de l’auscultation et de l’examen physique du patient, le praticien de l’ostéopathie, celui qui sort de l’école d’ostéopathe, déterminera les troubles fonctionnels du corps dont il souffre. Après quoi, il procèdera à la thérapie manuelle afin de soulager son patient, qui peut être de tous les âges et sexes. Il est toutefois à noter que les maladies organiques nécessitant une intervention médicale, chirurgicale et thérapeutique ne sont pas concernées par les manipulations ostéopathiques. Ce sont :

  • L’AVC
  • L’hémophilie
  • L’ostéoporose

D’ailleurs, avant de consulter un praticien d’école d’ostéopathe, il est toujours préférable de demander l’avis d’un médecin. Assurez-vous d’abord que vous ne souffrez d’aucun mal organique.

Comment choisir votre école d’ostéopathie ?

Si vous souhaitez devenir un ostéopathe, plusieurs écoles dispensent désormais des formations professionnelles. Pour choisir votre école d’ostéopathe, quelques critères sont à prendre en compte :

Une pédagogie solide

Assurez-vous de choisir une école qui propose un bon équilibre entre la théorie et la pratique. Ce sera la meilleure manière d’apprendre. Pour vous en rendre compte, n’hésitez pas à faire une enquête approfondie sur les processus d’enseignement de chaque école d’ostéopathe que vous découvrez. Ou alors, rendez-vous aux journées de portes ouvertes auxquelles ces établissements assistent.

Une enquête d’insertion professionnelle

Renseignez-vous sur les éventuels débouchés de la discipline que vous choisissez. Depuis 2015, toutes les écoles d’ostéopathie sont tenues de rendre public une enquête d’insertion professionnelle. Si celle que vous convoitez ne le fait pas, passez votre chemin, et surtout dénoncez-la.

Malheureusement, il y a encore certaines écoles qui omettent délibérément de suivre la loi. Ce qui freine encore la reconnaissance du métier puisque de nombreux sortants en ostéopathie peinent à trouver un emploi. Le manque sérieux d’enquête sur le devenir des diplômés d’une école d’ostéopathe vous handicaperait à l’avance. Aussi, pensez bien à faire une comparaison avant de faire votre inscription.

Un agrément du ministère

L’agrément et l’enquête d’insertion professionnelle sont des conditions obligatoires pour dénicher la meilleure école d’ostéopathie. Sachez qu’il existe deux types d’agrément pour ces écoles : l’agrément provisoire et l’agrément définitif.

Pour l’agrément définitif, les écoles d’ostéopathie doivent respecter plusieurs critères et sont contrôlés préalablement par le ministère de la Santé. L’agrément provisoire suit les mêmes démarches, à la différence que les écoles n’ont pas encore pu respecter certaines des normes strictes imposées. Dans ce cas, l’agrément à titre provisoire est valable pendant 5 ans. Si au bout de ce délai, les critères sont honorés, alors l’école pourra obtenir son agrément officiel.