Nous avons tous entendu dire que le fait de connaître l’analyse de données, de pouvoir coder en C++ et de parler couramment l’espagnol est un atout sur le marché du travail. Mais qu’en est-il de la capacité à bien écouter, à gérer son temps comme un patron, et à diriger une réunion d’équipe qui laisse tout le monde sourire après ? Bien que plus difficiles à mesurer et à quantifier, ces types de compétences – les « soft skills » – sont le ciment de tout lieu de travail.

Être capable d’identifier ses compétences relationnelles et d’en donner des exemples est un élément essentiel de tout entretien d’embauche. De nombreuses personnes choisissent d’énumérer leurs Soft skills sur leur CV. Si vous avez des difficultés à identifier vos Soft skills / compétences non techniques ou si vous savez quelles sont vos Soft skills, mais que vous souhaitez les développer davantage, vous êtes au bon endroit. Ce guide vous aidera à identifier et à développer vos Soft skills, ce qui vous permettra de mieux réussir vos entretiens et votre travail.

Que sont les Soft skills ?

Les Soft skills sont des traits de caractère, des attributs personnels et d’autres aptitudes non techniques qui vous aident à travailler et à communiquer avec d’autres personnes. Certaines Soft skills peuvent vous être utiles pour étudier et apprendre, tandis que d’autres peuvent vous venir naturellement. L’écoute, la communication et la délégation sont autant d’exemples de compétences non techniques.

Le contraire des compétences non techniques ou Soft skills sont des compétences techniques ou Hard skills, comme savoir coder en python, faire un graphique sur excel ou parler une langue étrangère.

Alors que les hard skills peuvent être plus facilement définies et mesurées, les soft skills sont plus difficiles à mesurer. Mais cela ne signifie pas qu’elles sont moins importantes – en fait, si vous n’êtes pas un bon communicateur, vous aurez du mal à passer le premier entretien !

« Les Soft skills jouent un rôle important dans l’embauche. Les employeurs ne recherchent pas des robots qui ne peuvent s’exécuter que sur une description de poste », explique Alex.

« Ils ont besoin de personnes capables d’avoir un impact positif sur la culture et de voir ce qui se passe au coin de la rue – des personnes qui ont de la profondeur. Les Soft skills sont un moyen de répondre à ce besoin ».

Comment identifier vos Soft skills ?

À de nombreux moments de vos études ou de votre carrière, vous avez probablement travaillé en équipe. Mais êtes-vous doué pour le travail d’équipe ? Êtes-vous si doué pour le travail en équipe que vous l’inscrivez dans la section « compétences » de votre CV ? Vous n’êtes pas sûr ? Parlons de l’identification de vos Soft skills.

Pour trouver les compétences non techniques dans lesquelles vous excellez, il faut d’abord regarder en vous.

« Tout d’abord, prenez conscience de vos points forts et des possibilités d’amélioration. Ensuite, vous pourrez commencer à vraiment exploiter vos points forts et à développer vos points faibles. »

Des choses comme faire preuve d’empathie, avoir une forte présence, exprimer sa gratitude, communiquer efficacement et gérer le stress sont toutes des compétences essentielles à développer.

Identifier ses Soft skills n’est pas nécessairement quelque chose que l’on peut faire seul non plus.

Demandez à vos amis, collègues et même à vos anciens employeurs quelles sont les compétences non techniques qui leur viennent à l’esprit lorsqu’ils pensent à vous. Vous pouvez également leur demander de vous donner des exemples précis de cas où vous avez bien utilisé ces compétences. Vous pourriez même découvrir des choses sur vous-même que vous ne connaissiez pas auparavant. Par exemple, si vous pensez que vous êtes désorganisé, mais que tous vos interlocuteurs soulignent que vous excellez dans le domaine de l’organisation, vous pourriez envisager de changer cette perception de vous-même – et de l’inclure dans votre CV !

Voici une liste de Soft skills. Vous identifiez-vous à l’une d’entre elles ? Pouvez-vous citer des exemples dans votre carrière où vous les avez utilisées pour accomplir quelque chose ?

  • Gestion du temps
  • Travail d’équipe
  • Communication
  • Flexubilité
  • Capacité à travailler sous pression
  • Innovation
  • Sens de l’écouter
  • Délégation
  • Créativité
  • Éthique du travail
  • Leadership
  • Résolution de problèmes

Comment faire figurer les compétences non techniques sur un CV ?

Maintenant que vous avez une liste de vos Soft skills, il est temps de les mettre en valeur.

« Les Soft skills sont comme un dessert – la qualité est plus importante que la quantité »

La qualité a deux exigences :

  • premièrement, vous devez posséder les compétences relationnelles
  • et, deuxièmement, elles doivent correspondre aux compétences que l’employeur recherche.

Lorsque vous postulez à un emploi, vous pouvez envisager de dresser une liste des Soft skills décrites dans chaque offre d’emploi ou, si aucune n’y figure, des qualités que vous pensez qu’il pourrait être utile d’avoir dans l’emploi. Vous pouvez ensuite faire correspondre cette liste avec les Soft skills que vous savez posséder – ce seront les compétences que vous présenterez sur votre CV.

Comment améliorer vos Soft skills ?

Suivez un cours en ligne

Vous pouvez vous enseigner pratiquement tout ce que vous voulez en ligne aujourd’hui, des compétences techniques comme Photoshop et l’ingénierie de réseau aux compétences générales comme la gestion de projet et la négociation. Il existe des sites web qui proposent des cours pour acquérir des Soft skills.

Obtenez les réactions des autres

« La meilleure façon d’acquérir ces compétences est de prendre conscience de ses forces et de ses faiblesses, de demander un retour d’information, d’observer et d’écouter ceux qui ont un rapport exemplaire avec les autres et de pratiquer le développement des compétences dans toutes les relations ».

Trouvez un coach

Un coach peut vous aider à développer certaines Soft skills rapidement et efficacement, car il adapte le processus d’apprentissage et de pratique directement à votre cas.

Entraînez-vous avec un ami

Disons que vous voulez vous améliorer dans la négociation. Asseyez-vous avec un ami et entraînez-vous à lui demander ce que vous voulez, que ce soit une augmentation de salaire, une promotion ou un meilleur ensemble d’avantages sociaux. Demandez à votre ami de jouer le rôle de votre patron, puis de vous donner son avis sur votre proposition.